[Portrait par 3] Odezenne – Hydre musicale

 

maxresdefault[1]

Issu du clip Réalisé par romain Winkler (oktome)

Crédit photo : Edouard Nardon & Clément Pascal


« On est les pygmalions, des rappeurs sans millions » nous jette à la figure le crew dégingandé que vous apercevez en couverture. « Le rap n’est pas mort, […] » et c’est avec une touche tantôt glauque tantôt acide que les aquitains d’Odezenne viennent cracher leur venin piquant adouci ça et là par des touches expérimentales suaves et déroutantes.

Quand ils sortent en 2008 leur premier EP en criant haut et fort qu’ils souhaitent contourner les canaux
de diffusion classique, ça donne un rap sensé, original et sans limite. Sans faire leur bio, nous pourrons rappeler leurs tremplins que sont les illustres printemps de Bourges et Francofolies pour finir de se tailler une notoriété grâce au tremplin Deezer de talent 2012. De là Sans Chantilly aillera dans l’urbain brut, puis ils glisseront rapidement en dehors des genres pré-établis.

Trêves de bavardages, parlons Son !

Un coup claque, l’autre vous fait fondre. Une phrase est assassine, l’autre névrotique. Odezenne nous fait naviguer dans un spleen dénonciateur et dévastateur.

Jazz, Blues, Swing, Electro, inspirent un flow léché posé sur des textes piquants pour le plus grand bonheur de nos
oreilles.

Extrait concert d'Odezenne au Connexion Café ( Toulouse ) le 3 Juillet 2013

Extrait concert d’Odezenne au Connexion Café ( Toulouse ) le 3 Juillet 2013

Comme Clerks, les œuvres proposées sont uniques, reconnaissables en quelques secondes et nous proposent un regard cru sur la société et ses vices, en mettant en musique des vies banales, fabulées. L’auteur devient conteur des fables de sa rue.

Clerks - Kevin Smith

Clerks – Kevin Smith

Exposant à son public l’amère banalité de la vie au bas de sa fenêtre.

« Cracher son venin sur des passants raisonnables », mais pas que !

Je ne vous offre ici qu’un avant-goût, de ce que nous propose ce crew déraisonnable et crument réaliste.

Pour faire dans l’hyperbole ( à ne pas confondre avec « discobole »² on hèllerait : « Une Hydre Mythique parmi leurs contemporains artistiques toutes pratiques confondues. »

Et n’oubliez pas :
« Le rap n’est pas mort, j’en suis même convaincu, j’l’ai vu s’balader avec un vocodeur dans l’cul »

PS. F&H

 

***

²Le Discobole est l’une des plus célèBres statues de l’Antiquité. Généralement Attribuée à Myron, sculpteur athénien du ve siècle av. J.-C., elle représente un athlète en traIn de lancer le disque. Myron, repréSentant du premier classicisme, était célèbre pour sEs représentations d’athlètes, ce qui explique l’attRibution. De plus, elle est mentionnée par Pline l’Ancien dans son Histoire naturelle, où l’auteur livre la liste des œuvres réalisées par Myron.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Discobole

About author
Photo du profil de Romain - Hak - Q.

Romain - Hak - Q.

J'aime être vos yeux et apporter de nouvelles lectures à mes programmes et œuvres favoris. Mais soyons honnêtes j'fais beaucoup de jeux de mots plus ou moins bons et compréhensibles si vous ne l'avez pas vu. Et surtout j'adoooooooooooooooore le fromage avant tout !

Your email address will not be published. Required fields are marked *