L’aventure et ta Souris – Tu Cliques ou tu Pointes ?

L’aventure et ta Souris – Tu Cliques ou tu Pointes ?

3 views
0

“Look behind you, a Three-Headed Monkey!” – Littéralement, « Regardez derrière vous, un singe à trois-tête ».

Aaaaah Monkey Island, l’indétrônable, le flambant, l’incroyable Monkey Island, lui qui a bercé ma jeunesse et qui justifie que je commence cette catégorie par un article parlant du jeu d’aventure. On reviendra sur lui un peu plus bas, mais sachez que cette franchise est une perle d’écriture, d’humour et d’aventure.

Les jeux (vidéos) d’aventures c’est l’essence même du jeux PC, à tel point qu’au commencement, on n’osait même pas

Un monde aux possibilités infinies !

Un monde aux possibilités infinies !

imaginer une interface graphique, ce n’était qu’une suite de question et d’interactions textuelles qui nous permettaient de vivre une quête plus ou moins épique en lisant sur notre écran le texte pixellisé nous indiquant qu’on avait découvert le plus « shiny » des trésors. Puis après, on a commencé à se rendre compte qu’on avait même la capacité de faire des images, soit pixelisées, mais suffisament claires pour proposer des décors, des personnages, et on pouvait même animer ces personnages c’est dire !

Je bénis cette période. Ce moment où LucasArt/Lucasfilm Games était au plus haut de son art, la maturité du Point’n’Click.

 

Le Point’N’Click, ou pointer et cliquer, mais personne ne dit ça, c’est un style de jeu qui n’est plus très au goût du jour, mais qui a connu son âge d’or.

Curse-of-monkey-island-guybrush-murray

Le dialogue est au centre du jeu, et il vaut le coup !

Les jeux dont je vais vous parler font partie de ceux qui ont marqué mon enfance car le gameplay n’était qu’un prétexte, pointer et cliquer, c’est ce qu’on faisait pour pouvoir vivre l’aventure, alors je l’annonce de suite, que tous ceux qui pensent que le jeu vidéo c’est pas pour eux car c’est trop compliqué, ou autre excuse (recevable quand il faut des reflexes ou autre) se rassurent, ils ne seront pas bannis à tout jamais du monde vidéoludique.
En effet, le principe même de ces jeux est de se déplacer de lieux en lieux, de trouver des objets et d’interagir avec les décor ou les autres personnages. C’est un peu comme lire un livre, ou se balader dans un monde tout nouveau.

Prenons l’exemple cité précédemment qu’est Monkey Island :

Voici Guybrush Threepwood, jeune homme frêle et peu gaillard, vivant dans les caraïbes à l’age d’or de la piraterie. Comme tout aventurier en devenir qui se respecte, celui ci a un but, devenir un pirate (« a Mighty Pirate »). Voilà le postulat quand vous commencez le premier opus, rien de plus, le reste ce sera à vous de le découvrir, comment on devient un pirate ? Est ce que j’aurais besoin d’un bateau ? D’un équipage ? Qui voudra bien m’accompagner et comment les convaincre, tout dépend de vous !

96023-The_Secret_of_Monkey_Island_(CD_DOS_VGA)-5

Des mots pour s’exprimer, habile !

 

Pour cela on vous offre un véritable arsenal extrêmement puissant et dangereux : des mots. Pousser Tirer Ouvrir
Prendre Parler Regarder, cela vous suffira bien à pousser l’importun qui vous importune, dialoguer avec celui qui vous semblera savoir ce dont vous avez besoin, ouvrir cette porte qui en l’état bloque le passage vers l’interieur de cette charmante maison, etc. Récupérant ci et là effets et richesses, votre aventure se déroulera d’elle même et vous serez déjà happés dans cette histoire, un peu comme un livre interactif.

 

Monkey_Island_2_Special_Edition_Comparison

Les décors peints n’en sont que plus beau !

Deux opus plus tard, Guybrush se paiera même une nouvelle tête en choisissant une animation cartoon, saisissante. Ce mode d’animation est un grand renouveau qui ne correspond que trop bien au genre.Qui plus est, on nous propose alors des illustrations et des décors peints d’une extraordinaire finesse.

D’ailleurs les adaptations suivantes en 3D perdront en âme à mon goût.

Ça c’était l’âge d’or, Indiana Jones, Day of the Tentacle, ou même la panthère rose, maintenant tout est très différent. Seuls quelques survivants comme Deponia sortent du lot en utilisant l’animation 2D, les anciens ont profité de cela pour se refaire une jeunesse, et pour ce qui est de la 3D, bah on est limité à ce que propose Telltale soit The Walking Dead et autres. Loin de moi l’idée de les dire mauvais, ce n’est pas le cas, mais ce n’est pas pour moi aussi engageant qu’un monde ouvert explorable et bigarré.

Mais je ne me fais pas de soucis, il y aura toujours client à ce type de jeu, moi le premier. Ainsi, j’attends de voir comment cela va avancer. Puis bon si y’a pas de jeux d’aventure, tant pis je saignerai un bon gros Rogue Like, mais ça c’est pour le prochain article !

A bientôt !

 

PS. Jetez un oeil à Grime Fandango et am & Max !

About author
Photo du profil de Romain - Hak - Q.

Your email address will not be published. Required fields are marked *