Ghost In The Shell – Esprit, es-tu là ?

Ghost In The Shell – Esprit, es-tu là ?

5 views
0

11 ans, j’ai mis 11 ans avant de voir Ghost in the Shell, et j’aurais aimé que ce soit moins long, maintenant que j’ai enfin pu voir cette oeuvre.

Au grand jeu de la métaphore, ce film a clairement gagné et c’est une tuerie !

L’animation japonaise, quand elle n’est pas une pompe à fric en mode shônen, offre une quantité folle de possibilités aux réalisateurs, de par sa capacité à illustrer par une imagerie toujours acceptée par le spectateur, quelque soit son niveau de fantaisie. Les joies de l’hyperbole poussée à son paroxysme.

Vous noterez quand vous verrez ce film que je ne le traite pas par hasard, ce film est l’une des plus grandes inspirations de Matrix, l’incroyable Matrix, le superbe Matrix, MATRIX !

Un air de Trinity qu'on ne peut pas rater !

Un air de Trinity qu’on ne peut pas rater !

Bref, s’il y a une différence majeure tout de même, c’est le fait que notre héros ici est une femme, en tout cas physiquement. Ici, on verra tout au long de l’histoire une réelle séparation entre l’existence physique face à l’existence mentale ou spirituelle des Androides. On voit cela dans la manière qu’à l’héroïne de parler de son Ghost comme d’une entité séparée d’elle même, qui vient lui souffler des idées.

 

On le voit également dans le personnage de Togusa, et dans le parallèle fait avec son revolver, peu fiable mais dont le cachet reflète l’humanité du personnage, en opposition avec l’absence d’émotion de Motoko (sans même parler de son absence totale de PUDEUR !)

Tout le film est un enchaînement de confrontations, toujours basées sur une symétrie qui lorsqu’elle casse reflète un effondrement des croyances, une issue à une recherche d’identité de la part de chaque personnage.

Je vous conseille donc de regarder ce film avec un recul mesuré, pour pouvoir tant profiter de sa forme qui pour 1995 est impressionnante, que de son fond, chargé de sens et développant avec finesse des enjeux psychologiques forts. Vous vous rendrez alors compte que l’intelligence artificiel n’a pas été choisie parce que l’anticipation ça marche, mais parce que c’est le seul moyen de montrer comme l’existence même du corps et de l’esprit sont un complexe état de fait.

A vos écrans et à bientôt !

 

 

About author
Photo du profil de Romain - Hak - Q.

Your email address will not be published. Required fields are marked *